vendredi, août 23, 2019

Mère nature a fait amende honorable à Bruce Daigrepont le jour de l’ouverture du Festival de quartier français cette année. L’année dernière, la performance du chef d’orchestre cajun au festival a été l’une des dizaines annulée par le temps orageux.

Mais jeudi après-midi, Daigrepont, brandissant un accordéon bouton orné d’une langouste, a dirigé son groupe sur la scène Chevron, rue Decatur, sous un soleil de plomb. Le seul défi météorologique était une brise occasionnellement raide, dangereuse pour les chapeaux et les partitions non sécurisées. C’est fantastique, a déclaré Daigrepont à propos de la météo, juste avant de monter sur scène. Ils ont eu de la chance, a-t-il indiqué.

Une vitrine gratuite pour les musiciens

La 36e édition de ce festival, présenté comme la plus grande vitrine gratuite au monde de musique du sud de la Louisiane, a été lancé dans son long week-end avec une ouverture douce mais non silencieuse. Seulement six étapes étaient en place jeudi. Ce nombre va doubler vendredi, puis encore plus pour le reste du week-end.

Voici l’annonce en anglais de ce festival :

Même avec seulement six scènes, il y avait suffisamment de musique et de nourriture pour divertir les milliers de touristes et de locaux qui ont pris la journée. Lignes formées pour le thé glacé et la bière, la Key West Hat, dans le pâté de maisons, a mené une activité dynamique en défilant avec des chapeaux de paille.

Des activités multiples

Quelques heures après avoir dirigé le défilé d’ouverture du festival à travers le quartier français, Darryl, toujours doté d’une ceinture et de chaussures rouges et blanches se fraya un chemin entre les rangées de chaises du parc Woldenberg Riverfront, saluant les bienfaiteurs. Il leur a dit que parce qu’ils sont assis, cela ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas danser.

Matis
Rédacteur en chef de TheWebTape, je partage l'actualité musicale régulièrement sur ce blog.