solidays

Live Report : Solidays – Jour 1

Vendredi soir marquait une courte trêve ensoleillée dans ce (très) pluvieux mois de juin. Mini shorts, couronnes de fleurs et tatouages éphémères étaient donc de sortie à l’occasion du festival Solidays. Notre équipe a fait de même et a sorti sa plus belle paire de lunettes de soleil pour aller chiller sur la pelouse de l’Hippodrome de Longchamps.

Naâman

Le soleil est encore bien haut dans la soleil, alors on quitte le bureau plus tôt que prévu pour profiter des derniers rayons en musique. Il y a foule Porte Maillot mais on parvient rapidement à monter dans une navette, direction les Solidays ! A notre arrivée sur le site, on croit entendre « Freedom » de Naâman au loin, vite, on récupère notre bracelet et on fonce droit vers la scène. L’ambiance est incroyable et les sourires présents par milliers. Comme à son habitude, le chanteur donne de son énergie et enchaîne, non sans interactions avec son public, les titres de son dernier album Rays of Resistance. Dans la foule tout le monde danse. Les gens chantent à l’unisson sur « Chill Out » et l’on aperçoit même quelques baskets dans l’air sur « Skanking Shoes« . Bref, l’ambiance est au rendez-vous et le Deep Rockers crew se donne à fond ! Naâman tire sa révérence sur « Outta Road » pour un dernier coup d’éclat. La soirée aura été belle pour le chanteur qui se réjouissait depuis longtemps déjà d’avoir l’honneur de se produire sur ce festival si convoité.

« Il y a des choses qui se bonifient avec le temps, elles s’habillent de nuances tout en transcendant l’essentiel. Et l’essentiel c’est cette flamme qui danse et grandit lorsqu’on est soi-même ! Merci Solidays ! » (Naâman via Facebook)

Naâman

Crédits : CLACK // David Gallard

Flavia Coelho

Chaque année, les Solidays sont l’occasion pour chacun de venir découvrir de nouveaux artistes et de franchir les barrières de nos styles musicaux favoris. C’est en se baladant sur le site que nous nous sommes arrêtés sur un petit chapiteau qui abritait le concert de la splendide Flavia Coelho. Très énergique, la chanteuse nous aura fait danser sur des sons très colorés et interprété en exclusivité son dernier single « Paraiso » issu de son nouvel album (sortie prévue le 7 octobre prochain). Une bonne dose d’amour et de bonnes vibes pour cette éditions des « Solidays of Love ».

On se balade sur le site et on en prend plein la vue. La scénographie est comme à son habitude splendide et surprenante. Un plafond de lampes plus originales les unes que les autres couvre l’un des bars du festival tandis qu’une multitude de stands se côtoient et régalent les papilles du monde entier. Il y a même un espace ginguette où Marcel joue de l’accordéon et où l’on aperçoit un groupe d’amis jouer au chamboule-tout. On se rapproche de la Grande Scène et on longe une plage de sable fin bordé de palmiers (oui, oui). Mais quel cadre…

 solidays 2016

M83

Une bolée de cidre plus tard, nous voilà devant la scène où le mythique producteur M83 se produit depuis quelques minutes déjà. Le son est extrêmement bon et le jeu de lumières nous scotch littéralement. Anthony Gonzalez, aka M83, nous présente Junk, son 7e et dernier album studio. Après 5 ans de silence, le producteur avait confié à nos confrères des Inrocks vouloir « repartir de zéro » Le résultat est plus que réussi puisque Junk se différencie de loin des précédents projets de l’artiste mais n’en reste pas moins salué positivement par la critique. En tous les cas, ce soir-là le public semblait unanime.

M83

Flume

Vu à Rock en Seine il y a 2 ans puis plus récemment au Trianon, il nous tardait de revoir Flume en live afin qu’il nous présente au complet son dernier album Skin. Tout le monde est au rendez-vous devant la scène Paris pour accueillir l’un des précurseurs du courant Future bass si apprécié dans l’hexagone, mais aussi partout dans le monde. Plus de moustache pour Flume (ouf, il était temps !) qui, dès son arrivée sur scène, semble très heureux d’être de retour chez nous. On est en apothéose sur « Say It« , « Never Be Like You« , sans parler de « Smoke And Retribution« . On tirera notre révérence en même temps que l’artiste sur l’incontournable « You & Me ».

Retrouvez notre report du Samedi dès demain, avec au programme les lives d’AllttA, Odesza ou encore Deluxe.

Partage
Tweet about this on TwitterShare on Facebook

par

le 27 juin 2016

Lire les articles précédents :
rdtse 2016
Live Report : Le Rock Dans Tous Ses États

Le festival ébroïcien Le Rock Dans Tous Ses États présentait pour sa 33e édition une programmation qui faisait place égale...

Fermer