BIG FEST 2016

Live report: BIG Festival – Le BIG Huit

Le BIG a réussi son coup. Fort d’une programmation internationale -comme promis dès le lendemain de la 7ème édition- le BIG Festival a réuni 90000 personnes au total, contre 68000 l’année passée.

5 jours de concerts et plus d’une quinzaine d’artistes scrutés. TheWebTape a aussi exploré pour vous les 3 sites de l’événement, à commencer par son centre névralgique : le BIG Village. Histoire de prendre le pouls d’emblée, avant d’évoquer les festivités.

Détente et chapiteaux

13717922_10154469605184273_1128059612_o

Photo : Eline Erzilbengoa

Arpenter la Côte des Basques cette année c’est un peu fouler le « Walk of Fame » du BIG Festival. A l’instar de son inspirateur hollywoodien, les étoiles sur le sol aux noms des artistes de cette 8ème édition rendent encore un peu plus symbolique ce lieu devenu LA signature du rendez-vous estival. Succession de boutiques, mini-chapiteaux et spots à chill. Stands à succès pour activités détente/environnement tout au long de la journée : marche aquatique, yoga, balance training. L’équilibre se perpétue.

13692381_10154469605309273_1060051285_o

Photo : Eline Erzilbengoa

La formule se fait de plus en plus cohérente entre grands noms de la cuisine et personnalités du monde du surf. Cette année, BIG Cantine et BIG Surf Invitational offre une association a priori atypique en guise de plus-values à la musique. De quoi en faire un festival mention « pieds dans l’eau, l’eau à la bouche » !

BIG CANTINE

Photo: Site officiel BIG Festival

BIG SURF INVITATIONAL

Photo: Site officiel BIG Festival

Aimer voir et chanter

13730628_10154469603664273_1695951657_o

Photo : Eline Erzilbengoa

Voix nouvelles également. Terminés les concerts payants au BIG Chapiteau. Place à la scène locale sélectionnée par les équipes du festival et de l’Atabal en partenariat avec Deezer.  Les jeunes pousses tels que Bon Air -basés à Guéthary- partagent l’estrade avec des artistes émergents (FKJ, Petit Biscuit, Jacques…) et confirmés (Cassius, Busy P…). Le tout, entièrement gratuit. Et ça, ça fait du bien.

BON AIR

Photo : Compte Facebook Bon Air

Du bien aussi, la clarification du processus « Cashless ». Multiplication des points de retraits, des guichets, possibilité de recharge via l’appli du festival ou le site internet : pour le plus grand bonheur de tous, en particulier des clubbers ! Finis les quelques couacs de l’an dernier. La pédagogie a fonctionné.

La démagogie a ponctionné le tissu élitiste des progs passées. A force d’expérimentations audacieuses, le festival opère un peu plus dans le mainstream habile. Le nouveau programmateur s’appelle Christian Allex -sérieusement rôdé en la matière avec les Eurockéennes- et vient prêter main forte à l’historique Sébastien Farran. Résultat : Pharrell Williams, Chemical Brothers, Prodigy et Libertines en têtes d’affiche… Le BIG s’étend et c’est tant mieux.

13692271_10154469606949273_1548995426_o

Photo de couverture : Eline Erzilbengoa

Partage
Tweet about this on TwitterShare on Facebook

par

le 19 juillet 2016

Lire les articles précédents :
1540-1
Dooz Kawa – Bohemian Rap Story

Après Message aux Anges Noirs, Archives, Etoiles du Sol puis les Narcozik #1 et #2, Dooz Kawa sort avec Musicast...

Fermer